Le Montat

Contenu
Vous êtes ici :  Accueil /Découvrir Le Montat / Situation, plan, petit historique
  • Imprimer
  • pdf

Situation:

Le village du MONTAT se trouve à 10 km au Sud de Cahors mais le territoire communal dans sa partie la plus au Nord s'étend jusqu'aux portes de Cahors.  La commune du Montat dépend du Canton de CAHORS-SUD. Elle est desservie par la route départementale 820 de PARIS à TOULOUSE et par des chemins vicinaux ordinaires qui permettent la liaison avec les communes voisines.

Elle est limitée au Nord par la ville de CAHORS, au Sud par la commune de l'HOSPITALET, à l'Est par celle de CIEURAC et à l'Ouest par celle de LABASTIDE-MARNHAC.

Sa superficie est de 2254 hectares et son altitude est de 250 m. Sa population est de 1086 habitants, au 01.01.2015. Elle se regroupe dans le bourg et dans les nombreux hameaux et lieux-dits dispersés sur l'ensemble de la commune. Plus de cent lieux-dits sont recensés sur le territoire.

Dans la partie la plus au Sud de la commune se trouve une Z.I. (La Crozette) appartenant au Syndicat Mixte de Cahors Sud et sur laquelle sont implantées, à ce jour 11 entreprises.

Le Montat est une des quatre communes qui sont à l'origine de la création de la zone économique du SYCALA.
Depuis le 1er janvier 1997, Le Montat fait partie de la Communauté de Communes du Grand Cahors qui à compter du 01 janvier 2012 deviendra la Communauté d'Agglomération du Grand Cahors.

Plan de la commune

plan de la commune

Paysage et nature des sols

Le paysage est accidenté et forme une série de collines qui étaient à l'origine couvertes de vignes, qui pour la plupart ont disparu à la suite des ravages croissants du phylloxera. Les vallons étroits et fertiles, ne sont arrosés, de manière très irrégulière, que par les ruisseaux. Ceux-ci sont à sec pendant la plus grande partie de l'année et se réunissent tous aux abords de l'ancienne nationale 20 aujourd'hui départementale 820, dans le vallon de Saint-Georges.

Les bois sont composés de chênes pubescents et d'érables qui grandissent peu en raison du manque de profondeur du sol. Sur ce territoire rural, on trouve aussi des genièvres, du buis, des noisetiers, des pins, etc... On pourra aussi rencontrer au printemps et en été plusieurs espèces d'orchidées : Orchis singe, Orchis pyramidale, Ophrys abeille, Ophrys mouche, Loroglosse à odeur de bouc...

Le sol est généralement calcaire, sur quelques points il est même argileux. La fertitlité serait remarquable si la profondeur du sol était importante. La sécheresse a un effet dévastateur sur les produits végétaux. Malgré tout, les prairies naturelles et artificielles donnent de beaux et abondants fourrages lorsque le printemps et l'été ne sont pas trop secs.

Les céréales (tournesols, blé et avoine) aiment la qualité de ce sol et donnent une production correcte. Les noyers, les châtaigniers et les noisetiers sont assez nombreux et poductifs. Les arbres fruitiers donnent des fruits savoureux mais ne vivent pas très longtemps.

Grâce à la production du Lycée Agricole et Viticole de la commune, Le Montat produit des vins d'appelation "Côteaux du Quercy".

Vue aérienne sur "Le Domaine de Lacoste"
Vue aérienne sur "Le Domaine de Lacoste"
Vue sur "Le bourg"
Vue sur "Le bourg"
Vue sur "Rue de l'école'
Vue sur "Rue de l'école'
Vue sur "Le Payrat et Le Carriol
Vue sur "Le Payrat et Le Carriol
Vue sur "Le Payrat et Le Carriol
Vue sur "Le Payrat et Le Carriol
Vue sur "Le Lycée Agricole"
Vue sur "Le Lycée Agricole"

Petit historique

Au siècle dernier, la population était essentiellement agricole avec des propriétaires qui élevaient des volailles, des vaches, des moutons pour leur consommation personnelle et pour la vente sur les marchés.

Cahors était le principal débouché des produits de la commune, c'est là que se faisaient les transactions, les achats et les ventes de bestiaux et des denrées de toute nature. Nous pouvons y ajouter les marchés de Castelnau-Montratier et Lalbenque dans le LOT, Caussade et Montpezat du Quercy dans le Tarn et Garonne.

Vers le haut